devenir-photographe-culinaire
Photographe

Comment devenir photographe culinaire

Pour devenir photographe culinaire, plusieurs alternatives de formation sont envisageables. La première et la plus fiable consiste à s’inscrire dans une école de photographie. À défaut, une autre option sera de se former en autodidacte. Avant d’envisager l’une ou l’autre des deux alternatives, l’intéressé doit d’abord s’assurer de posséder les prérequis d’une telle formation.

S’inscrire dans une école de photographie

L’école de photographie représente l’adresse la plus fiable pour se former en photographie culinaire. En France, il existe une pléthore de centres proposant des formations en présentiel et à distance. Les écoles de cinéma dispensent aussi la formation permettant de devenir photographe culinaire. 

En réalité, les centres de formation inculquent les notions techniques nécessaires pour maîtriser l’art de la capture. À l’apprenant de participer à des workshops consacrés à la photographie culinaire afin de se perfectionner dans sa spécialité. Ces ateliers permettent de rencontrer des experts du milieu et de bénéficier de leurs conseils.

Pour pouvoir s’inscrire dans une formation de photographie professionnelle, l’apprenant doit d’abord justifier d’un baccalauréat général ou professionnel en photographie. L’intéressé doit au moins obtenir un BTS ou un Bachelor en photographie. Il peut aussi aller plus loin et mieux valoriser son talent. Pour cela, il doit décrocher une licence professionnelle en techniques du son et de l’image, spécialité conception et création multimédia. Un master Pro Arts, spécialité Photographie est aussi envisageable.

L’autodidactie pour devenir photographe culinaire

On peut très bien devenir photographe culinaire sans passer par une formation en photographie. Aujourd’hui, il existe de nombreux moyens permettant de se former soi-même dans des branches spécifiques. Les plus fréquents sont les formations gratuites sur internet. Cependant, ceux-ci ne transmettent que les rudiments de la profession et ne permettent pas réellement de se démarquer.

Il existe également des séminaires ayant pour but d’initier à la profession de photographe professionnel, et rien de plus. Toutefois, il est possible d’associer ces moyens rudimentaires à un stage aux côtés d’un grand photographe culinaire pour avoir les compétences nécessaires. Pour prouver son talent à un potentiel client, l’essentiel est de disposer d’un portfolio.

Le bémol lié à la photographie culinaire informelle, c’est qu’il n’est possible que de travailler comme freelance. Dans un cadre formel, le client exigera probablement un diplôme de photographie.

Lire aussi : 5 raisons d’opter pour un photographe professionnel

Les prérequis exigés pour devenir photographe culinaire

Le photographe culinaire est avant tout un professionnel dans l’art de la photographie. À ce titre, le minimum requis est d’avoir le sens de l’esthétique. Son rôle en matière culinaire sera de mettre en valeur des ingrédients ou des plats cuisinés au moyen de son objectif. Le but est de faire saliver les papilles à travers les pupilles du contemplateur. Pour y arriver, il doit posséder un œil fin et être capable de situer les couleurs et textures dans leur contexte.

Le métier de photographie culinaire requiert de la minutie et de la patience lors de l’élaboration du visuel à capturer. Le professionnel doit faire montre d’attention et d’écoute. Ces deux qualités s’imposent pour pouvoir cerner les besoins du client et lui fournir un rendu fidèle. Dans le cadre de sa profession, le photographe culinaire doit également se montrer inventif pour pouvoir s’adapter aux demandes du commanditaire. Découvrez le travail d’un professionnel sur le site : www.photographe-culinaire-paris.fr

Commentaires fermés sur Comment devenir photographe culinaire